A la UneACTUALITESPOLITIQUE

Anta Babacar Ngom menace de renvoyer Diomaye Faye en prison : « Il va recevoir une citation directe » (Vidéo)

A deux jours seulement de l’élection présidentielle sénégalaise prévue le 24 mars 2024, la campagne électorale entre dans une phase décisive, marquée par une intensification des échanges entre les candidats. Parmi eux, Anta Babacar Ngom, unique femme candidate et figure de l’opposition, se trouve au cœur d’une controverse liée à une affaire foncière ancienne, connue sous le nom de l’affaire des terrains de Dingler.

Les racines de cette affaire remontent à un conflit entre les habitants de Dingler, un village de la Commune de Ndiaganiao, et des promoteurs immobiliers, dont le groupe Sedima, dirigé alors par Babacar Ngom, père de la candidate, et maintenant par Anta Babacar Ngom. Les résidents du village avaient exprimé leur mécontentement face à la vente de terres agricoles à Sedima, craignant que cela ne les prive de leurs moyens de subsistance hérités de plusieurs générations.

Cette affaire a refait surface récemment lorsque Bassirou Diomaye Faye, un autre candidat de l’opposition, a indexé le père d’Anta Babacar Ngom, Babacar Ngom, fondateur et ancien PDG du groupe Sedima,. Babacar Ngom s’est depuis retiré de ses fonctions, laissant sa fille, Anta Babacar Ngom, à la tête du groupe.

Lors d’un meeting, Bassirou Diomaye Faye a relancé les accusations contre le père de la candidate, provoquant une réaction vive de la part d’Anta Babacar Ngom. Dans un discours prononcé lors d’un rassemblement électoral hier, elle a fermement répondu à ces allégations, questionnant les motivations de Faye pour se concentrer sur cette affaire au lieu de présenter son programme électoral. Elle l’a également accusé de mensonge et de diffamation envers sa personne et sa famille, menaçant de le poursuivre en justice et de lui envoyer une « citation directe », faisant allusion à son récent séjour en prison.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page