A la UneACTUALITESPOLITIQUE

DÉTENTION DE DIOMAYE, DÉMARRAGE DE LA CAMPAGNE : LE PARADOXE !

Alors que la campagne électorale en vue de la tenue du scrutin présidentiel démarre ce samedi à minuit, le temps d’antenne des candidats a été spécifié. Seulement l’un des candidats en la personne de Bassirou Diomaye est toujours en détention. Un vrai paradoxe nonobstant la loi d’amnistie qui a votée à l’assemblée nationale.

Le temps d’antenne réservé aux candidats à l’élection présidentielle dans la campagne électorale a été déterminé par le Cnra. Il sera de trois minutes.

Les candidats se succéderont durant ces 13 jours de campagne électorale à la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS), du dimanche 10 mars 2024 à 00 h au vendredi 22 mars 2024 à minuit) pour essayer de convaincre les électeurs.

Leur temps d’antenne sera diffusé dans les conditions fixées par la décision n°0001 CNRA/P/DC./rb du 31 janvier 2024.Seulement, l’un des candidats, Bassirou Diomaye Faye reste toujours en détention alors qu’il devra battre campagne au même titre que les autres candidats.

Ainsi, malgré le vote de la loi d’amnistie passée comme lettre à la poste à l’hémicycle, le candidat de l’ex-Pastef est toujours en prison.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page