A la UneACTUALITESSOCIETE

Polémique sur la licence 5G au Sénégal : le RESTIC demande audit et révocation

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) au Sénégal a officiellement invité le nouveau président élu, Bassirou Diomaye Diakhaye Faye, à entreprendre des mesures strictes concernant la licence 5G octroyée à l’opérateur téléphonique Free. Il exige, en effet, une révocation à titre conservatoire de cette licence controversée et appelle à une révision rigoureuse de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), avant toute nomination future à sa tête.

Le communiqué reçu hier souligne les préoccupations du RESTIC quant à l’équité dans l’attribution de cette licence, jugée acquise de manière ‘injuste’. Le groupement estime que le prix payé par l’opérateur Free s’avère considérablement inférieur à celui de son concurrent direct, le groupe Sonatel-Orange, soulevant des questions de concurrence et de transparence.

Avec une acquisition 60% moins chère que Sonatel-Orange, soit 13,5 milliards contre 34,5 milliards de FCFA, le RESTIC crie au préjudice et appuie la nécessité d’une concurrence effective pour garantir des services de qualité à des tarifs compétitifs pour les consommateurs. Toutefois, il menace de poursuivre l’affaire en justice, y compris devant des juridictions internationales, si ses demandes ne sont pas entendues.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page