A la UnePOLITIQUE

Présidentielle 2024 : « Voici pourquoi il nous faut une élection inclusive au Sénégal » (Bassirou Ndiaye)

Faisons attention aux conséquences d’une élection bâclée. Les multiples couacs, manquements et insuffisances graves qui ont été constatés tout au long du processus électoral risquent de conférer au président élu dans ces conditions une illégitimité originelle qui le poursuivra tout au long de son mandat.

Si une telle fragilité devait peser sur la tête du prochain président à cause d’une élection bâclée, ce serait une très mauvaise chose vu le contexte géopolitique redoutable que connaît la sous-région ouest-africaine. Ce contexte est marqué par une insécurité exponentielle qui place notre pays au milieu d’une ceinture de feu, une menace quasi existentielle aggravée par une situation internationale volatile.

En effet, l’ordre international d’après-guerre s’effondre sous nos yeux. Une nouvelle guerre froide opposant le bloc Chine – Russie à l’Occident est déclenchée depuis quelque temps. Une guerre froide entre puissances qui ne nous laissera aucune marge de manœuvre et de résilience. Les logiques de rapports de force brutales remplacent les vertus de la diplomatie. La stabilité économique mondiale est menacée à cause des perturbations permanentes liées aux effets négatifs des guerres récurrentes et des pandémies. Les chaînes de production et d’approvisionnement sont gravement menacées avec les conséquences inflationnistes insoutenables pour les pays pauvres.

Devant une telle situation, notre pays a besoin de profils expérimentés, mûrs et compétents pour mener notre barque commune dans les eaux troubles. Pour y parvenir, il nous faut absolument une élection présidentielle inclusive afin de mettre dans le jeu les meilleurs candidats qui ont le profil de l’emploi.

Bassirou Ndiaye, Bruxelles, Belgique. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page