ACTUALITESINTERNATIONALPOLITIQUE

Rapport accablant: Enlèvements d’opposants par l’avion présidentiel équato-guinéen

Une enquête révélée par ‘El País’ dévoile des pratiques inquiétantes des services de renseignements de la Guinée équatoriale. Des opposants au régime de Teodoro Obiang Nguema auraient été kidnappés à l’international à l’aide du véhicule aérien du président, utilisé comme moyen de transport diplomatique. Ces accusations émanent d’un rapport issu d’une collaboration entre les services espagnols, italiens et belges, citant des cas survenus entre 1997 et 2019.

Selon le document, 34 enlèvements ont été perpétrés à l’étranger, certains transportés jusqu’à la capitale Malabo dans ce qui fut décrit comme une ‘prison volante’. Des assassinats et disparitions forcées s’ajoutent à la liste des exactions. Juan Carlos Ondo Angue, figure judiciaire en exil, et Juan Ondo Abaga, ex-militaire, témoignent de tentatives d’enlèvement et de séquestration.

La prison de Black Beach à Malabo est évoquée comme le terminal de cet itinéraire de la terreur. Des méthodes de torture et mauvais traitements y seraient monnaie courante. En février 2024, trois hauts responsables, dont le fils du président, ont été appelés par la justice espagnole à comparaître pour l’enlèvement et la torture d’opposants.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page