A la UneACTUALITESPOLITIQUE

Scrutin du 24 mars 2024 : Le candidat Bassirou Diomaye Faye s’adresse aux sénégalais !

À quelques heures de la campagne présidentielle, le candidat Bassirou Diomaye Faye a tenu un message à l’endroit des militants et de la coalition qui l’accompagne en perspective du scrutin du 24 mars 2024. 

La coalition « Diomaye Président » m’a investi comme son candidat à l’élection présidentielle prévue pour le 25 février 2024. Ainsi, il m’échoit l’honneur, de proposer aux sénégalais notre programme politique « Yoonu Degg» qui permettra de mettre notre pays sur les rampes du développement et d’aller ensemble vers un avenir prospère. Notre programme 1.5.15, à travers lequel je compte mettre en œuvre ma vision est articulé autour de cinq (5) grandes orientations déclinés en quinze (15) axes et chaque axe comporte plusieurs actions à mettre en oeuvre.

Je suis conscient des exigences et des attentes auxquelles je devrais répondre si vous me portez à la tête du Sénégal. Je suis habité par un désir profond de mener notre peuple vers une destinée meilleure. Grâce à notre sens du patriotisme, nous aurons désormais l’obligation et la capacité d’ouvrir notre propre voie. Notre vision prône la nécessité de trouver de nouvelles voies de développement économique et social du Sénégal se fondant sur les Valeurs que sont : le Patriotisme, le Travail, l’Éthique et la Fraternité.

Comme l’ont fait les peuples opérant un changement historique, une rupture entre un avant et un après, pour faire de l’excellence le crédo social, nous aspirons à tirer le Sénégal vers un idéal du vivre ensemble et du bien-être. Nous rétablirons la confiance entre la jeunesse et l’État, et de manière plus significative, entre le peuple et ses gouvernants. Les échecs des politiques des gouvernements successifs, depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, ont gravement englué notre peuple dans la misère et la pauvreté endémique.

Pour sortir de situation de dénuement et d’indigence, les jeunes prennent des risques démesurés, en se lançant à l’aventure vers l’immigration clandestine. Ces jeunes, au cours de leur pérégrination, perdent leur vie, par milliers, dans le désert ou dans les eaux marines.

J’invite chaque sénégalais à se situer comme acteur de l’histoire, pour engager un combat vital contre l’injustice, pour promouvoir la cohésion sociale, et bâtir ensemble notre devenir en tant que nation. J’invite tous les hommes, les femmes, les jeunes et les personnes âgées, à une détermination sans faille, pour mobiliser leur énergie au service du développement économique et social. Je les invite à sauvegarder les valeurs qui nous unissent, par la reconstitution des liens sociaux, par la dignité, par la volonté de mener notre destin en main, pour conduire les Sénégalais vers un mieux-être, vers une participation plus active dans le devenir du monde.

Chers compatriotes,

Notre programme pour les 5 prochaines années visera à consolider les institutions démocratiques, à repenser le système judiciaire et à améliorer la gouvernance des ressources naturelles. Nous orienterons toute notre énergie pour un accès sans entrave, de tous les Sénégalais, à une justice impartiale et indépendante dans un état de droit. L’Administration sénégalaise orientera ses efforts, exclusivement vers la satisfaction des usagers. L’autre grand défi réside dans la lutte hardie que je mènerai contre le détournement des deniers publics et contre la corruption et la concussion, dont la persistance est de nature à appauvrir notre pays et à nous décrédibiliser sur la scène internationale. Pour éviter le risque d’asservissement économique de notre pays, nous engagerons une endogénéisation de l’économie en promouvant nos entreprises privées nationales tout en s’ouvrant vers une coopération internationale multiforme, en permettant aux acteurs économiques sénégalais de penser à un partenariat gagnant-gagnant dans les marchés publics. Je suis convaincu que seule notre capacité à promouvoir notre souveraineté économique, peut aboutir à une commune volonté de construire un Sénégal susceptible de s’imposer dans le concert des nations. Il nous revient, à nous, de repenser les critères de rationalité économique, en phase avec un modèle de développement endogène, de réconcilier notre industrie avec son artisanat, d’adapter la recherche aux besoins des populations, et de rapprocher la science des citoyens.

Chers compatriotes,

Le président de la République que j’entends être, s’opposera à l’instrumentalisation de la justice et des forces de l’ordre, à l’intimidation d’opposants et de journalistes, à la répression brutale et à l’emprisonnement arbitraire. Le projet politique que je porte, repose sur une éthique qui implique l’émergence de nos responsabilités, la paix, l’imagination, la refondation, l’innovation technologique, la souveraineté alimentaire et la redéfinition d’un avenir plus rassurant pour les jeunes et pour l’ensemble des citoyens Sénégalais. Notre projet politique reposera également sur la transformation d’une société juste, par le processus d’égalisation des conditions de vie sociale, par le développement de l’égalité politique et juridique, de l’égalité socioéconomique et de l’égalité culturelle.

Je serai votre serviteur et je compte m’appuyer sur toutes les compétences afin de mettre au service du peuple, le programme économique et social qui fera du Sénégal une nation prospère, solidaire et ancrée dans des valeurs fortes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page