ACTUALITESPOLITIQUE

Sonko 1er ministre de Diomaye : Le fruit d’une longue collaboration et d’une proximité idéologique

Ousmane Sonko a été nommé mardi Premier ministre du 1er Gouvernement post-Macky par le Président de la République, Bassirou Diomaye Faye. Cette décision est le fruit d’une longue collaboration et d’une proximité idéologique entre les deux hommes, qui ont travaillé ensemble depuis leur temps au sein du syndicat des Impôts et Domaines jusqu’à la création du parti Pastef.

Le choix de Sonko pour ce poste peut être interprété comme logique, étant donné sa contribution à l’élaboration du programme de gouvernance du parti Pastef, ainsi que son succès en tant que artisan de la victoire de Diomaye lors des élections présidentielles précédentes.

Sa nomination à ce poste clé témoigne de la confiance placée en lui par le président Bassirou Diomaye Faye et du rôle central qu’il pourrait jouer dans la mise en œuvre de leur programme politique.

La citation de Boileau-Despréaux, homme de lettres français du Grand Siècle, (Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément), souligne également l’importance de la clarté et de la précision dans la communication des idées, ce qui semble être une qualité que Sonko possède, comme en témoigne sa contribution à la formulation du programme du parti Pastef.

En dernière analyse et en dernière instance, Ousmane Sonko est  le choix naturel pour le poste de Premier ministre en raison de sa longue collaboration avec Bassirou Diomaye Faye, de sa contribution au programme du parti et de son succès électoral lors de la Présidentielle. Sa nomination reflète la confiance en ses capacités à concrétiser les objectifs du gouvernement et du parti.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page