ACTUALITESCULTUREINTERNATIONALMUSIQUEPEOPLE

« Une plainte a été déposée » : Davido réagit à sa supposée arrestation au Kenya

Dans un communiqué publié ce mardi, le chanteur nigérian Davido a réagi à la rumeur sur sa prétendue arrestation au Kenya. La star de l’afrobeat a catégoriquement nié cette information et a annoncé qu’il avait intenté une action en justice contre le média privé kényan responsable de cette infox.

La tradition du 1er avril amène parfois certains médias à jouer des tours qui peuvent mettre en question leur crédibilité. C’est ce qui s’est passé avec le média kényan K24 Digital, qui a annoncé ce lundi que le chanteur nigérian avait été arrêté et détenu à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, après une perquisition dans son jet privé. La publication affirmait que la star des Afrobeats et son équipe avaient été appréhendées par l’unité de police anti-drogue de l’aéroport.

Cette publication, devenue virale sur internet et largement relayée par d’autres médias africains, a finalement provoqué une réaction de la part du principal intéressé. Dans un communiqué diffusé sur ses réseaux sociaux ce mardi, la star nigériane, qui s’était pourtant produite au Raha Fest en Tanzanie samedi soir, a déclaré que ces informations étaient fausses. Il a précisé qu’il s’était rendu en Ouganda et au Kenya pour des performances sur scène, puis était retourné au Nigeria. Il a également affirmé n’avoir jamais été arrêté pour aucun crime, nulle part dans le monde.

Davido a qualifié ces allégations de « très graves » et « extrêmement irresponsables », même si elles étaient liées au traditionnel « poisson d’avril ». Il a déclaré avoir instruit son avocat de déposer une plainte contre les médias responsables de la diffusion de cette désinformation, ajoutant que cette fausse histoire avait causé un « barrage d’appels » de la part d’amis et de proches inquiets.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page